AU CARREFOUR des RSG du Québec

Un lieu de rencontre en toute amitié!
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



"Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati Empty
MessageSujet: "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati   "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati EmptyMer 14 Déc - 12:59

MONTREAL, le 13 déc. /CNW Telbec/ - L'AGPQ et L'AEMFQ, parallèlement au
CQCPE, - trois associations qui représentent ensemble plus du 2/3 des places à
contribution réduite dans le réseau des services de garde du Québec - unissent
leurs voix pour condamner le manque total de validité du "référendum" effectué
par l'AQCPE auprès des éducatrices et éducateurs en milieu familial ces deux
derniers jours, de même que l'interprétation volontairement trompeuse des
résultats qui en est faite dans les journaux aujourd'hui.
Campagne de désinformation et de peur; intimidation auprès des
éducatrices et éducateurs en milieu familial; gonflement artificiel des
signatures de leur pétition contre le projet de loi 124; fermeture des CPE ce
mercredi, qui aura pour seul effet de priver les enfants des services de garde
éducatifs auxquels ils ont droit; utilisation et manipulation éhontées des
"petits coeurs" d'un CPE à qui on "apprend" une comptine de protestation;
tenue d'un "référendum" dont on prédit à l'avance le résultat favorable; et,
pour ajouter l'insulte à l'injure, une interprétation très libre, pour ne pas
dire une déformation pure et simple des résultats dudit référendum...
L'AGPQ et l'AEMFQ rappellent que la loi actuelle accorde aux CPE un
contrôle absolu, voire abusif, du milieu familial, au point que même le
gouvernement et par extension les contribuables québécois - les véritables
bailleurs de fonds - se voient refuser l'accès par l'AQCPE à la liste des
éducatrices et éducateurs sous sa tutelle. Il y a là un manque de transparence
et d'imputabilité stupéfiant, un conflit d'intérêt évident, qui, jumelé à la
campagne de désinformation, de menaces et d'intimidation actuellement
orchestrée par l'AQCPE, font en sorte que cette dernière s'avère très mal
placée pour mener une consultation objective sur le projet de loi 124 et
encore moins prétendre parler au nom du milieu familial. Un tel environnement
antidémocratique ne permet tout simplement pas de tenir un référendum qui ait
la moindre crédibilité et validité.
La preuve en est que, même avec un "référendum gagné d'avance", l'AQCPE
ne peut s'empêcher d'embellir les résultats pour les rendre plus conformes à
ses prédictions, en affirmant par exemple que pas moins de 86 % des
éducatrices et éducateurs en milieu familial se sont prononcés contre la
réforme. Pourtant, quand on regarde les chiffres, ceux-ci font état d'un taux
de participation de 61 %, soit 8 616 sur un total de 14 200 éducatrices en
milieu familial au Québec. Il s'agit d'ailleurs, en soi, d'un taux de
participation très inférieur à ce que l'on serait en droit de s'attendre en
vertu du discours apocalyptique de l'AQCPE et de l'ampleur prétendue du
mouvement de contestation contre le projet de loi. C'est donc dire, en
réalité, que 7 410 éducatrices, soit environ 50 %, et non pas 86 %, ont dans
les faits voté contre la réforme. On est loin de la majorité considérable tant
espérée et vantée, même si on peut douter de la validité de ces résultats,
étant donné qu'aucune partie en faveur du projet de loi n'était présente pour
superviser le processus et le dépouillement des votes. De plus, il est
troublant de constater, à la lumière de ces mêmes chiffres, que 32 % des
éducatrices ayant participé au "référendum" proviennent des regroupements de
CPE les plus virulents de l'AQCPE, soit ceux de la Montérégie et de Québec.
Toute organisation ou personne qui travaille réellement pour le bien-être
de nos enfants et de leur famille se doit de respecter et valoriser la
contribution ainsi que la participation de tous les intervenants, sans
exception, dans la recherche de solutions pour assurer la pérennité du réseau.
L'attitude méprisante de L'AQCPE, qui n'hésite pas à "s'approprier" la voix et
les intérêts des éducatrices et éducateurs en milieu familial, reflète on ne
peut plus clairement le manque de considération flagrante qu'elle a pour les
autres intervenants du réseau et les principes démocratiques les plus
élémentaires.
Voilà, à nouveau, autant de signes indéniables qu'une réforme des
services de garde éducatifs à l'enfance, dans le sens proposé par le projet de
loi 124, est plus que nécessaire : elle est impérative.

http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2005/13/c0194.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati Empty
MessageSujet: Re: "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati   "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati EmptyMer 14 Déc - 21:47

:silent: :silent: :silent: :silent: :silent:

C'est comme ça qu'on se sent devant l'AQCPE

Parole!
Revenir en haut Aller en bas
 
"Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Référendum" - L'AQCPE tente de berner la populati
» "Tente rouge" le 13 avril
» "le sang des vikings"
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"
» "Pasqua Siciliano "à Hammam-Lif (Tunisie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU CARREFOUR des RSG du Québec :: AU COEUR DE NOS PRÉOCCUPATIONS COMME RSG :: Les dessous du métier de RSG :-
Sauter vers: